Comment s’entraîner
par fortes chaleurs ?

Lecture de 2 min

Le mois d’août sent bon !

Entre les barbecues et les huiles bronzantes au monoï subsiste pourtant une odeur de … transpiration !!!

Malgré la température, hors de question de rechigner à s’entraîner, si vous tenez à prendre l’air, il serait dommage de faire une insolation.

Le corps peine à réguler la température mais se dépenser au mois d’Août est pourtant possible, à condition de respecter quelques points essentiels :

Règle numéro 1 :
S’HYDRATER

Quand il fait chaud : il faut à tout prix refroidir l’organisme. Pendant les périodes de grande chaleur, on peut perdre jusqu’à 2,5 litres de sueur par heure. Si on perd de l’eau, on perd aussi des sels minéraux, du calcium, du magnésium, … n’hésitez pas à alterner eaux minérales, boissons riches en minéraux (jus de raisin, eau pétillante, …) ou boisson de récupération. Essayez de boire entre un demi-litre et un litre d’eau par demi-heure.

Nb : Il ne faut pas hésiter à s’asperger d’eau fraîche régulièrement (visage et nuque).

Règle numéro 2 :
CHOISIR LE BON MOMENT

Si pratiquer du sport par forte chaleur nous fait plus transpirer qu’à l’accoutumée, cela ne favorise pas pour autant la perte de poids ! Pour réguler la température interne, le corps va évacuer de l’eau et non de la graisse, c’est le processus de transpiration.
Faire du sport en plein soleil, ne contribue pas à nous faire mincir mais plutôt à nous déshydrater ! Privilégiez donc des efforts à l’ombre, le matin ou au coucher du soleil, lorsque les températures sont plus clémentes.

Nb : Les vêtements de couleur claire auront un effet de réverbération de la chaleur vers l’extérieur. A l’inverse et logiquement, le noir va attirer la chaleur et vous faire suer davantage.

Règle numéro 3 :
ADAPTER VOTRE PRATIQUE

Les coups de soleil diminuent la capacité du corps à se refroidir, pour se protéger on porte une casquette, des vêtements techniques légers, des lunettes et de la crème solaire “waterproof” (qui résiste mieux à la transpiration).
La pratique de sports physiques tels que la course à pied, le tennis ou le vélo en plein soleil peut entraîner une hyperthermie maligne. Les symptômes d’une hyperthermie maligne sont entre autres une fatigue brutale, une soif intense, des sueurs froides, des crampes musculaires, des vomissements et nausées…

Nb : En montagne, la réverbération augmente la puissance des rayons du soleil.

Le sport présentant le moins de risques à l’extérieur par fortes chaleurs est la natation.
Et si le port du maillot de bain vous dérange, choisissez votre salle de sport GENAE, climatisée, pour vous éviter de fondre au soleil !

Auteur : Loïc de Genae Bron

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer